L’orient créé par l’occident et son incorporation Litteralutte E.Saïd, De Sacy, K. Daoud.

Représentation de l’orient, représentation de l’oriental-e, celles et ceux identifié-es comme oriental-es, l’orient pensé comme essence, ça a son histoire, on la prendra par le milieu, l’orientalisme moderne, avec comme pionnier Silvestre de Sacy, on scrutera la manière qu’il a élaboré pour analyse les texte orientaux, dans Chrestomatie arabe (1806). Comme continuateur de cet orientalisme, on ira voir Ernest Renan. Les liens entre orientalisme et colonisation.

On s’arrêtera ensuite sur cet orientalisme incorporé [in corpore, dans le corps], orientalisme qui continue de régir la sphère publique, en passant au peigne fin, Mersault contre-enquête (Actes Sud, 2014), on ira y regarder de plus, près dans le texte pour y déceler les traces de cet orientalisme.

Extrait de la chronique de Kamel Daoud :

Le Quotidien d’Oran, Jeudi 27 avril 2006, p. 3 :

« L’ "Etranger" de Camus n’est plus le pied-noir Qu’est-ce qu’un pied-noir ? Officiellement, c’est un étranger qui a mis le pied ici en écrasant ceux qui y habitaient et qui remet aujourd’hui le pied au pays pour ne rien écraser à nouveau, sauf sa présence. Revenus au pays, les pieds-noirs sont reconnaissables à leur manière de se déplacer doucement comme les feuillages intelligents d’un automne cérébral, de se promener sans bruit comme des nuages piétons, de marcher avec respect comme sur des tombes et de
s’arrêter en silence devant ce qui reste d’eux-mêmes, là où il ne reste que nous à leur place, pour les regarder comme on regarde des livres en vitrine. Officiellement donc, justice est faite : on va se soigner du colon chez eux et eux reviennent se soigner de leur mémoire chez
nous. La question est : que se passera-t-il le jour où tous les pieds-noirs seront vraiment
morts ? Réponse : rien puisque biologiquement tous les anciens moudjahidin les auront
rejoints. Officiellement, il ne restera personne de vivant à l’intérieur du problème franco-
algérien sauf la Méditerranée."

Bibliographie :

Mbembe Achille, « Nécropolitique », Raisons politiques, 2006/1 (no 21), p. 29-60. DOI : 10.3917/rai.021.0029. URL : https://www.cairn.info/revue-raisons-...

Fanon Frantz, Les damnés de la terre, La Découverte [François Maspero], Paris, 2002 [1961]

Saïd, Edward, L’orientalisme, l’orient crée par l’occident, Seuil, coll. Points Essais, Paris, 2005 [1980]

De Sacy Sylvestre, Chrestomathie arabe, ou extraits de divers écrivains arabes : tant en prose qu’en vers, à l’usage des élèves de l’École spéciale des Langues Orientales vivantes, Tome I, Imprimerie Impériale, Paris, 1806, url : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt...

De Sacy Silvestre, De l’utilité de l’étude de la poésie arabe, Paris, Librairie Orientale de Dondey-Dupré, 1826 url : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt...

Renan Ernest, L’avenir de la science, pensées de 1848, Calmann-Lévy, 1890, Paris. url : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt...

Éphéméride gouvernemental : https://www.gouvernement.fr/partage/9...

Renan Ernest, Qu’est-ce qu’une nation ?, conférence prononcée le 11 mars 1882 à la Sorbonne, publiée en 1887, in, Ernest Renan. (Textes de Barrès, Daudet, R. de Gourmont, Céline), chapitre 2, pp. 12-48. Paris : Pierre Bordas et fils, Éditeur, 1991, 128 pp. Collection : Littérature vivante. url : http://classiques.uqac.ca/classiques/...

Daoud Kamel, Meursault contre-enquête, Actes Sud, Arles, 2014.

Daoud Kamel, Mes indépendances 2010 - 2016, Actes Sud, Arles, 2017.

Brisson Thomas, « Décoloniser l’orientalisme ? Les études arabes françaises face aux décolonisations », Revue d’Histoire des Sciences Humaines, 2011/1 (n° 24), p. 105-129. DOI : 10.3917/rhsh.024.0105. URL : https://www.cairn.info/revue-histoire...

Lazali Karima, Le trauma colonial, Une enquête sur les effets psychiques et politiques contemporains de l’oppression coloniale en Algérie, La Découvert / Koukou éditions, Paris / Alger, 2018

Posté le 5 mai 2020 par ahmedslama
haut de page